Andrew Chung, Toronto Star, 4 septembre 2009
Mario Beaulieu, président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, qui a aussi protesté contre la reconstitution, a dit que le sujet était toujours sensible car la défaite a marqué le début de l’assimilation et de la domination politique des Canadiens français. « La bataille n’est toujours pas terminée car au Québec, l’avenir du français (la culture et la langue) n’est pas assuré. » a précisé M. Beaulieu.

« Pourquoi la CBC choisit-elle d’investir l’argent du gouvernement canadien pour reconstituer un événement aussi douloureux de l’histoire canadienne, un événement qui a causé de nombreuses morts, des assassinats, des incendies et des vols ? » a demandé Jean-Paul Perreault, président d’Impératif français.

Dans « Battle for a Continent », les téléspectateurs de CBC verront la plus grande reconstitution de la bataille jamais organisée, a souligné Starowicz, ce qui a demandé des années de recherche, deux jours et demi de tournage et des figurants des États-Unis, du Québec et du reste du Canada. Cela a été effectué pour la série télévisée « A Peoples’ History », puis le montage a été refait et la narration réalisée pour le documentaire.

Source :


   Articles pertinents :