L’élan visionnaire donné par le premier ministre Jacques Parizeau et par le collège Gérald-Godin a donc porté des fruits et a répondu à la demande historique de l’Association des francophones de l’Ouest-de-l’Île», pense André Campagna.

 

Article dans LE DEVOIR