Article de Marie-France Bornais publié sur Canoe.ca le 17 décembre 2011

L’écrivain Yves Beauchemin, auteur du Matou, de L’Enfirouapé, de Charles le Téméraire et de La serveuse du Café Cherrier, a été récompensé jeudi pour l’ensemble de son oeuvre en recevant le prix Ludger-Duvernay de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal.

Le prix Ludger-Duvernay a été créé en 1944 en l’honneur du fondateur de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, qui fut imprimeur, éditeur, journaliste, politicien et patriote (1799-1852). Il n’a été remis qu’occasionnellement depuis 1947. Parmi les récipiendaires, on retrouve Marie Laberge, Marie-Claire Blais, Victor-Lévy Beaulieu, Claude Jasmin, Gaston Miron, Dr Jacques Ferron, Gabrielle Roy et Anne Hébert.

photo Canoe

Joint mercredi midi, Yves Beauchemin était tout heureux, quoiqu’un peu nerveux, à la veille de recevoir ce prix soulignant l’ensemble de son oeuvre.

«Je ne m’y attendais pas. Tout le monde connaît mon amour pour le Québec et je l’ai souvent exprimé en public, mais de là à recevoir ce prix… c’est quand même le prix qui porte le nom du fondateur de la SSJB, qui a créé la société en 1833, avant les troubles de 1837-1838, où les Patriotes se sont faits pas mal lessiver. Alors pour moi c’est un très grand honneur, à cause de toute la force symbolique de ce prix.»

Voir sur Canoe.ca


   Articles pertinents :