Aujourd’hui, nous nous souvenons de Louis Hémon, auteur incontournable de la littérature québécoise, décédé le 8 juillet 1913.
Né en France en 1880, Louis Hémon s’installe au Québec en 1911. Journaliste et écrivain, c’est à Péribonka qu’il se mettra à la rédaction de son désormais célèbre roman Maria Chapdelaine. Considéré comme un chef d’œuvre, ce récit qui s’inspire de la vie des colons établis autour du lac Saint-Jean sera tiré à plusieurs millions d’exemplaires et traduit dans de nombreuses langues. L’œuvre d’Hémon sera également adaptée pour le cinéma et la télévision.

Publié à Montréal en 1916, soit trois ans après la mort de son auteur, Maria Chapdelaine est un véritable hommage au peuple québécois, dont la culture vivante et vibrante réussit à survivre malgré qu’elle soit « noyée dans un océan anglais », pour reprendre les mots d’Hémon.
Auteur du plus important roman du terroir québécois, Louis Hémon a permis à des millions de personnes d’outre mer à connaître et à aimer un peuple fort vivant en français, le nôtre.

Nous vous invitons à visionner cet excellent reportage de Jacques Thivierge sur la vie de cet auteur désormais désigné personnage historique par le ministère de la Culture et des Communications du Québec :