Article paru dans le Journal de Québec le 13 mars 2010.

La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal fera pression sur le gouvernement du Québec pour qu’il procède à une réforme globale du système d’éducation au Québec.
Cette décision a été prise lors de la 176e Assemblée générale annuelle de l’organisme.
La réforme proposée inclurait non seulement l’application de la Loi 101 aux écoles privées non-subventionnées, afin de contrer l’invalidation de la Loi 104 par la Cour suprême du Canada, mais également son élargissement au cégep. Elle assurerait un financement équitable des universités francophones, y compris les méga hôpitaux universitaires.

Le président de la société, Mario Beaulieu, sollicite par ailleurs l’appui du Parti québécois, afin qu’il reprenne les revendications linguistiques qui constituaient son programme avant d’être abandonnées sous Lucien Bouchard.

Lire l’article dans le Journal de Québec


   Articles pertinents :