YOLANDE GINGRAS (1952-2020)

 

La section Pierre-Le-Gardeur, la SSJB et surtout le Québec,  disent au revoir à une grande souverainiste

Membre active de notre section, elle en a même été la présidente de 2000 à 2004.  Désormais, la maison d’éditions Point du jour, les Agapes littéraires  et tant d’autres de ces activités tombent orphelines. Combien de livres historiques patriotiques, comme ceux de Georges Aubin qui déterre si bien les correspondances de nos patriotes, ne verront plus le jour. Sans sa plume talentueuse, la biographie de Henriette Cadieux, veuve de Chevalier de Lorimier, n’aurait sans doute jamais pu paraître.

Son amour des livres lui fit aussi tenir une librairie à L’Assomption pendant de nombreuses années. Le peuple du Québec perd avec Yolande une grande patriote. Notre culture et notre langue ne pourront plus compter sur cette immense combattante pour les défendre et les promouvoir. On dit souvent que les cimetières sont emplis de gens irremplaçables, cette fois, c’est tristement et doublement vrai.

Nos pensées vont également envers les membres de sa famille qui perdent trop tôt une, mère, une grand-mère, une tante ou une soeur estimée.

 

Jocelyn Jalette, 

président attristé de la section Pierre-Le-Gardeur de la SSJBM