Fondée en 1834 par le journaliste Ludger Duvernay dans le cadre du mouvement patriote, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal12 (SSJBM) constitue la plus ancienne institution militante et toujours active pour la promotion et la défense de ce peuple issu de la Nouvelle-France, qu’on appelait alors canadien, puis canadien-français, et qui forme aujourd’hui le coeur de la nation québécoise, avec tous ceux et celles qui en ont fait leur patrie au fil du temps.

Depuis ses tout débuts, la SSJBM n’a eu de cesse de s’impliquer activement dans la vie démocratique du Québec. Elle a joué un rôle important dans son histoire culturelle, sociale et économique, tout comme dans la définition de notre identité nationale.

10

Au cours des dernières décennies, la Société a joué un rôle central dans toutes les manifestations pour la défense et la promotion du français langue commune des Québécois; elle a donné naissance au Mouvement Québec français et plus récemment à la coalition des Partenaires pour un Québec français. Elle a initié la Coalition pour l’histoire, encouragé et soutenu la diffusion de l’éducation patriotique en général, par de nombreuses activités de commémorations nationales, dont celles de la Journée nationale des Patriotes, du Jour du Drapeau, du Jour du Souvenir et par la proclamation d’un ou d’une Patriote de l’année. Depuis 1968, la SSJBM a le mandat de promouvoir l’indépendance du Québec. Elle travaille à rassembler les citoyens et les organismes de la société civile dans l’action vers la seule voie de notre liberté collective : l’indépendance du Québec.

En plus d’être à l’origine de la Fête nationale du Québec, rappelons que la SSJBM contribua de près à de nombreuses réalisations et institutions dans notre histoire : les Hautes études commerciales, la Chambre de commerce de Montréal, la première caisse d’épargne, la Société nationale de fiducie, les premières mutuelles d’assurances, les prêts et bourses (Prêt d’honneur), l’École des Beaux-Arts, la première école technique, le Monument national, la Fédération nationale Saint-Jean-Baptiste (premier mouvement féministe à voir le jour au Québec), la Croix du Mont-Royal, l’adoption du fleurdelisé comme drapeau du Québec, l’adoption du français comme langue officielle du Québec…

 

La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal