« Huit fois sur dix », les commerçants de la rue Saint-Jean, dans le Vieux-Québec, offrent un service en anglais.

 

C’est ce que déplore Abby Newman, une jeune femme originaire de Terre-Neuve-Labrador qui se débrouille fort bien en français.  Elle est même capable de servir les clients français de St-Pierre-et-Miquelon, quand ils vont faire une virée dans son coin de pays.

Lire l’article de André Magny – LE DROIT