Petite victoire, donc, bien que tout ne soit pas parfait dans ce dossier…

Toujours est-il que ça vaut la peine de se battre pour notre langue.

 

 

Voir l’article dans le Journal de Montréal