Réunis en assemblée générale les 14 et 15 mars derniers, les membres de la Société Saint-Jean-Baptiste, sur proposition du conseil jeunesse, ont résolu d’appuyer les étudiants et étudiantes dans leurs revendications pour la rémunération des stages.
Depuis sa fondation en 1834, la Société a toujours été solidaire des luttes étudiantes et prôné une meilleure accessibilité aux études supérieures.

Rappelons que notre institution ou ses chefs de file furent historiquement à l’origine de la première école technique, de la première école de théâtre, de la première école des Beaux-Arts, en plus d’avoir grandement inspiré la création de l’école des Hautes études commerciales. En 2012, elle a réitéré sa position en faveur de la gratuité scolaire, et appuyé la défense judiciaire des manifestants et manifestantes ayant été abusivement arrêtés pendant la grève, d’où le combat mené par notre Président général, Me Maxime Laporte, à l’encontre du fameux règlement P-6 de la Ville de Montréal.

Pour prendre connaissance d’un article du Devoir paru aujourd’hui au sujet de la grève
qui s’amorce ces jours-ci, cliquez sur ce lien :