Article de Josianne Desjardins paru dans le journal 24 H du 25 janvier 2011.
Charles Castonguay
Profitant du lancement de son livre « Le français dégringole », Charles Castonguay relance le débat linguistique et réclame à l’Office québécois de la langue française (OQLF) de mener une enquête sur la langue commune.

Mathématicien à la retraite, son livre de 220 pages fait le constat d’une baisse de 2% du nombre de francophones dans la Belle Province, passant de 81 à 79,1%, du « jamais vu dans l’histoire du recensement canadien ». De plus, la population anglophone aurait augmenté d’un demi-million de personnes au Canada entre 2001 et 2006, alors que seulement 10 000 francophones se seraient ajoutés pendant ce temps.

Ainsi, M. Castonguay souhaite relancer le débat pour élargir la loi 101, notamment en l’appliquant au Cégep. M. Castonguay tente d’ailleurs de démontrer que « le libre choix de la langue d’enseignement au cégep assure la domination de l’anglais comme langue d’assimilation parmi les jeunes ».

Ce dernier estime que le monde de l’éducation et du travail sont les deux sphères d’activités qui méritent l’attention des décideurs.

Selon lui, l’OQLF aurait commis « un défaut de recherche » et devrait dorénavant mener une enquête sur le français en tant que langue commune, puisqu’il n’y a « pas d’outil efficace ».

Lire l’article dans le site du 24 H


   Articles pertinents :