Inacceptable, en effet.
Et le mot est faible…

« La STQ fait l’objet d’une plainte à l’Office québécois de la langue française. C’est un employé qui a déposé la plainte en septembre dernier après avoir reçu 3 notes internes, où l’anglais occupe une place aussi importante que le français. »

 

Lire l’article complet de RADIO-CANADA