« Si on a tenté de passer ça en douce, sans l’annoncer publiquement, c’est choquant », dénonce la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec.

 

Article de RADIO-CANADA