Article de Michaël Nguyen paru dans Le Journal de Montréal le 28 octobre 2011.

Après toutes les discussions sur la place du français et de l’anglais dans l’affichage, des patients de l’Hôtel- Dieu ont été étonnés de constater qu’une affiche les prévient maintenant du temps d’attente aléatoire au centre de prélèvement dans trois langues, l’espagnol s’étant ajouté aux deux langues officielles.

«Ça va totalement à l’encontre de l’esprit de la loi 101», s’insurge pour sa part Mario Beaulieu, président du Mouvement Québec français.

Selon lui, cette affiche envoie le mauvais signal à la population, en plus de créer des complications de communications. «S’il y a un feu, est-ce qu’on va devoir crier »feu, fire, fuego« ?», ironise-t-il.

Lire l’article dans le site du Journal de Montréal


   Articles pertinents :