Article de La Presse canadienne paru dans La Presse, édition du 24 octobre 2009.

Le groupe indépendantiste estime que l’histoire a prouvé que Jeffrey Amherst ne mérite pas de faire partie de la toponymie de Montréal.

Dans leur initiative, les Jeunes patriotes ont notamment l’appui de Mario Beaulieu, président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal.

Les Jeunes patriotes du Québec reviennent à la charge en exigeant un changement de nom de la rue Amherst, à Montréal.

Ils tiennent un rassemblement samedi après-midi à l’intersection des rues Amherst et Sainte-Catherine. Les Jeunes patriotes veulent profiter de la fin de la campagne électorale municipale pour inciter les candidats à se prononcer sur la question.

Plus de 3000 citoyens et personnalités publiques dont les députés Jean Dorion, Amir Khadir et Maria Mourani, ainsi que les comédiens Emmanuel Bilodeau et Denis Trudel ont signé une pétition demandant le changement du nom de la rue Amherst.

Plusieurs d’entre eux suggèrent que la rue Amherst soit dorénavant appelée rue Pierre-Falardeau, à la mémoire du regretté cinéaste.

Lire l’article dans le site Internet de La Presse


   Articles pertinents :