Article d’Anne-Sophie Laframboise paru dans 24 H du 11 mars 2011

Pour Mario Beaulieu, président de la Société Saint-Baptiste, la publication d’un tel rapport ne sert qu’à renforcer le mépris pour le droit de vivre au Québec en français de groupes militants financés à même nos impôts et les conclusions sont d’autant plus fausses qu’elles se basent sur des études biaisées.

« C’est un rapport truffé d’erreurs qu’on pourrait même qualifier de redneck. La minorité anglophone historique en est une privilégiée, plus encore, la mieux traitée au monde. Ça en est révoltant » s’indigne celui-ci.

Lire l’article dans le 24 H


   Articles pertinents :