Le constitutionnaliste André Binette me mentionnait que l’éventuel décès de la reine Élisabeth II pourrait constituer une excellente occasion de mettre fin à la monarchie et de passer à l’ère républicaine.

 

Article du Journal de Montréal