TVA Nouvelles

Pas de service en français

Un douanier canadien à l’aéroport d’Ottawa a contrevenu à la loi en refusant d’offrir à un voyageur la possibilité d’être servi en français, selon un rapport préliminaire du commissariat aux langues officielles.

L’enquête du chien de garde linguistique au pays portait sur un incident survenu le 23 janvier 2017 à l’Aéroport international Macdonald-Cartier, dans la capitale fédérale.

Puisque l’établissement est désigné bilingue, l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) est non seulement tenue d’y offrir des services dans les deux langues officielles, mais elle doit aussi proposer un service en français de manière active.

Le plaignant dans cette affaire est le président du mouvement Impératif Français, Jean-Paul Perreault. Il s’est exprimé en français durant toute sa conversation avec l’agent, alors que ce dernier s’est contenté de répondre en anglais.