Article de Phillipe Orfali publié dans La Presse le 1 février 2012

photo La presse

Finie l’étude des langues officielles pour les députés de la région Royal Galipeau et Guy Lauzon. Les deux conservateurs franco-ontariens qui siégeaient au Comité des langues officielles ont été remplacés par des anglophones.

Le député d’Ottawa-Orléans et son collègue de Stormont-Dundas-Glengarry ont tous deux été réaffectés à d’autres tâches parlementaires, hier. M. Galipeau ira oeuvrer au Comité permanent des ressources naturelles, tandis que M. Lauzon, qui préside le caucus des députés de sa formation, se concentrera désormais sur cet aspect de son travail.

Déjà, le député d’Orléans n’avait pas mis les pieds au comité des langues officielles (LANG) depuis le 22 novembre dernier, soutenant qu’on lui avait demandé de se concentrer sur celui de la Condition féminine.

L’opposition affirme plutôt qu’il a demandé à être relevé de ses fonctions pour éviter d’avoir à voter contre une motion du député libéral d’Ottawa-Vanier Mauril Bélanger, qui souhaite faire comparaître devant le LANG la firme de chasseurs de têtes responsable de la sélection de l’unilingue anglophone Michael Ferguson au poste de vérificateur général du Canada, ce à quoi s’opposent les conservateurs.

M. Bélanger avait indiqué au Droit, en décembre, que M. Galipeau lui avait laissé entendre qu’il appuierait la motion. Un appui qui aurait été nécessaire pour que celle-ci soit adoptée, les conservateurs étant majoritaires au comité.

Voir dans La Presse


   Articles pertinents :