Pour le président du Mouvement Québec français, Maxime Laporte, la hausse du nombre de plaintes prouve que les campagnes de sensibilisation qui dénoncent « l’anglicisation rampante » portent des fruits.

Selon lui, il est grand temps que le gouvernement Legault montre les dents. « Il faut rouvrir la loi 101. C’est absolument essentiel. Le statut de la langue s’érode.

Toutes les données pointent dans le même sens, celui de la régression de la vitalité de la langue », a-t-il dénoncé.

 

 

Article du Journal de Montréal