Article de Marie-Ève Bourgoing-Alarie paru dans L’Hebdo Journal du 28 mai 2011.

«Tous les ans, il entre au pays l’équivalent d’un comté en immigrants. Si on laisse perdurer ça, le français va se perdre», affirme Roger Kemp, porte-parole du Mouvement Québec français, région Mauricie.

Mario Beaulieu, président du Mouvement Québec français, précise: «Au Québec, nous sommes tombés sous le seuil de 80% de la population dont la langue maternelle est le français. Une des causes est le taux d’immigration. C’est que lorsque les nouveaux arrivants allophones changent de langue, ils se tournent surtout vers l’anglais».

Lire l’article dans le site de l’Hebdo Journal


   Articles pertinents :