Article de Robert Dutrisac paru dans Le Devoir du 23 octobre 2010.

« Comme pour le projet de loi sur les écoles passerelles, une coalition nationaliste s’était formée pour infléchir la volonté du gouvernement. Tout comme aujourd’hui la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, appuyée par les grandes centrales syndicales, était de la partie. »

Lire l’article dans le site Internet du Devoir


   Articles pertinents :