Article de l’Agence QMI paru dans le site du 24 H le 7 novembre 2011.

«Les secteurs publics de langue anglaise du Québec comptent 50 000 emplois de plus que ce que l’on pourrait escompter compte tenu du poids démographique des anglophones. Ces emplois supplémentaires représentent des revenus de 2,2 milliards $ pour les travailleurs», a affirmé M. Thibaudin.

À titre de comparaison, la langue française est relativement peu utilisée dans les services publics ailleurs au Canada. Moins de 32 % des emplois sont principalement francophones au Nouveau-Brunswick, contre 4,9 % en Ontario et 1,3 % dans le reste du pays, où le nombre d’emplois en langue française est inférieur à la population francophone.

Lire l’article dans le 24 H


   Articles pertinents :