Article de Christian Gagnon publié sur Vigile le 30 janvier 2012

Pas étonnant que l’abréviation PCC puisse à la fois signifier « Parti communiste chinois » et « Parti conservateur du Canada ».

photo vigile

Ce 25 janvier, on apprenait que dans les régions majoritairement tibétaines du nord-ouest de la province du Sichuan, les autorités chinoises ont tout fait pour contraindre les Tibétains à célébrer le nouvel an chinois, alors que le nouvel an tibétain ne débute que le 22 février. À cet effet, Pékin a expédié plus d’un million de drapeaux chinois dans ces régions. À Luho, le gouvernement chinois a même fait accrocher des portraits géants de 13 mètres de hauteur représentant Mao et l’actuel président chinois, Hu Jintao, pour inciter les moines tibétains à renier le Dalaï Lama.

phot vigile

Pendant ce temps, à l’autre bout du monde, Le gouvernement Harper dépensera des millions de dollars pour célébrer en grande pompe le 60e anniversaire du couronnement d’Elizabeth II. Même si au cours des siècles passés, c’est au nom de cette Couronne britannique qu’a été réprimée la population canadienne française dans le but de l’assimiler, Patrimoine Canada a fait l’achat d’une immense quantité de drapeaux ornés de la feuille d’érable et de la couronne britannique, emblème canadien du jubilé de diamant.

Voir sur Vigile.net


   Articles pertinents :