Les résultats d’un sondage réalisé par le Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ), dont TVA Nouvelles a obtenu copie, démontrent que 80% des 1700 répondants affirment qu’il n’y a pas de consignes claires concernant les interactions en français avec les Québécois ou ne savent pas si de telles consignes existent dans les ministères et organismes où ils travaillent.

 

 

Alain Laforest | TVA Nouvelles