« Faire du français la langue de la piasse est une condition indispensable à la pérennité du caractère français du Québec. Et étendre la loi 101 au cégep est une condition indispensable à ce que le français devienne enfin la langue de la piasse. Au gouvernement d’agir. » Charles Castonguay

Article dans L’AUT’JOURNAL

Par Charles Castonguay