Article paru dans les chroniques de l’actualité québécoise de la Libération.fr le 16 juillet 2010.

De son côté, Mario Beaulieu, le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, (SSJB) indépendantiste [2], a qualifié Johnston de «fédéraliste extrémiste». Un qualificatif qui a fait réagir vivement sur son blog Richard Martineau, le chroniqueur du Journal de Montréal. Il se dit épuisé par certains souverainistes car selon lui, cette nomination est «logique». Et voilà que l’indépendantiste Beaulieu s’est fendu d’une nouvelle déclaration pour préciser que son propos «visait avant tout à dénoncer la fonction proprement dite de gouverneur général». Et le président de la SSJB de conclure: «En fait, s’il y a un vrai scandale ici, c’est bien d’avoir à payer en silence pour d’inutiles représentants d’une monarchie britannique dont les Québécois ne veulent même pas.»

Lire l’article dans le site Internet de la Libération.fr


   Articles pertinents :