Article publié sur SENEGO (site internet francophone Africain) le 6 férvrier 2012

L’organisme souhaite ainsi «riposter aux campagnes de propagande monarchiste et militariste du gouvernement canadien», en organisant des conférences et un concours de dessins et de montage-photos, notamment.

Son président, Mario Beaulieu, cite un sondage réalisé en 2009 pour le Globe and Mail et le réseau CTV qui indiquait que 86 pour cent des Québécois souhaitent la rupture des liens avec la monarchie.

Dans l’ensemble du Canada, cette proportion s’élève à 65%.

M. Beaulieu estime que les 7,5 millions de dollars qui seront consacrés aux festivités constituent «une folle dépense de propagande identitaire» qui prouve le fossé entre le Québec et le gouvernement conservateur.

Voir sur Senego


   Articles pertinents :