Article de Kevin Dougherty paru dans The Gazette paru le 11 mai 2010.

Marcus Tabachnik, porte-parole de la commission scolaire de l’Ouest-de-l’Île Lester B. Pearson, croit que la prochaine loi qui sera amenée devant la Cour suprême ne menacera pas seulement les écoles anglophones, mais bien le futur de la communauté anglophone du Québec !

Mario Beaulieu, président de la SSJBM, croit tout le contraire: «La population est de plus en plus informée sur le déclin de la langue française. Cette loi a comme objectif de protéger le français au Québec.» M. Beaulieu veut que l’Assemblée nationale présente, dans le prochain projet de loi, l’application de la Loi 101 dans les écoles anglophones privées non-subventionnées.

Lire l’article dans le site Internet The Gazette


   Articles pertinents :