Marché Goodfood est soupçonné d’avoir contrevenu à plusieurs dispositions de la Charte de la langue française.

« C’est illégal et inacceptable. Si cette entreprise respecte les Québécois, ses clients et ses travailleurs, la moindre des choses c’est qu’elle veille à corriger la situation. »  Maxime Laporte

 

Article du JOURNAL DE MONTRÉAL