Ghyslaine Marcotte :
« C’est une honte ! Monsieur le Premier Ministre, je vous interpelle au premier chef afin que les députés élus respectent le français, langue nationale, notamment dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions. »

 

Lire l’article du Devoir