Symbole de l’effort national
contre la pandémie

 

Montréal, le 22 décembre 2021¬– Premier québécois à remporter le Super Bowl, premier joueur actif de l’histoire de la Ligue nationale de football (LNF) à détenir un diplôme en médecine, le garde des Jets de New York Laurent Duvernay-Tardif devient aujourd’hui le premier sportif professionnel à recevoir le titre de Patriote de l’année 2020-2021 que décerne chaque année la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJB).

Par cette récompense, la SSJB souhaite honorer l’engagement du célèbre joueur de football envers la persévérance scolaire, les œuvres de sa Fondation pour plus d’équilibre entre les sports, les arts et les études ainsi que sa remarquable contribution à l’effort de la santé publique en plein cœur de la pandémie après qu’il eut choisi de troquer pendant un an le ballon ovale pour un sarrau dans un CHSLD de Saint-Jean-sur-Richelieu.

« Laurent Duvernay-Tardif est un modèle pour beaucoup d’entre nous et pour nos jeunes», fait valoir la présidente générale de la SSJB, Marie-Anne Alepin. « En tant que diplômé en médecine, il a fait face à un choix : poursuivre sa brillante carrière sportive ou rejoindre le corps médical pour lutter face à un virus inconnu. Il a choisi de donner l’exemple, de s’engager dans cette lutte nationale contre la pandémie et, par ce choix, de démontrer son amour du Québec et de son peuple. Il est tout naturel de célébrer son dévouement comme celui de tant d’autres au plus difficile de la crise sanitaire ».

« D’autant plus que Laurent Duvernay-Tardif a de nombreuses fois parlé de la responsabilité des athlètes à véhiculer à travers leurs tribunes plus de pertinence dans l’espace public et plus de valeurs ou idées auxquelles ceux-ci croient», poursuit Marie-Anne Alepin. « Son choix de retourner étudier pour obtenir une maîtrise en santé publique à l’université Harvard n’y est pas étranger».

Gagnant du Super Bowl en février 2020, Laurent Duvernay-Tardif qui ne pouvait pratiquer la médecine avant de compléter sa résidence, a répondu deux mois plus tard aux appels du gouvernement Legault, qui manquait cruellement de personnel, et a rejoint à titre de préposé aux bénéficiaires et d’infirmier l’équipe du CHSLD Gertrude-Lafrance, à Saint-Jean-sur-Richelieu. Il dit y avoir trouvé un esprit d’équipe et une résilience chez le personnel de santé qui n’a pas de comparable et constaté toute l’humanité et l’aide que peuvent apporter tous les gestes simples qu’accomplissent chaque jour le personnel de la santé. À travers le symbole que représente Laurent Duvernay-Tardif pour la société, la SSJB souhaite également célébrer les hommes et les femmes du réseau de la santé qui, comme lui, ont tout donné pour contribuer à l’effort national du réseau de la santé, soigner la population et endiguer le plus rapidement possible cette pandémie.

« Je suis touché par cette reconnaissance que m’accorde la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal. Faire reculer ce virus collectivement, c’est notre objectif premier, tous ensemble nous réussirons » déclare Laurent Duvernay-Tardif.

Rappelons que la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal décerne tous les ans le titre de Patriote de l’année à un Québécois s’étant distingué dans la défense des intérêts du Québec et des luttes démocratiques des peuples. Parmi les anciens récipiendaires de ce prix créé en 1975, on retrouve notamment le Dr Camille Laurin, Jacques Parizeau, Bernard Landry, Fred Pellerin, Paul Piché, Gérald Godin, Jean Duceppe, Raymond Lévesque, Loco Locass, Louis Laberge, Gérald Larose, Fernand Daoust et Dominic Champagne. Laurent Duvernay-Tardif est le 42e récipiendaire de ce prix.