La présidente de l’Office, Ginette Galarneau, a présenté une avalanche de statistiques sur l’état du français au Québec lors d’une conférence de presse chaotique. L’OQLF confirme que l’utilisation du français comme « langue d’accueil unique » dans les commerces montréalais a diminué depuis 2010, passant de 84 % à 75 %. Sur la même période, les consommateurs ont été de plus nombreux à être accueillis en anglais seulement (12 % à 17 %) ou de manière bilingue (4 % à 8 %).

 

« Les nouvelles statistiques de l’OQLF ont paru ce matin et la décroissance du français est constante surtout dans la région métropolitaine »
– Maxime Laporte

 


 

 

Pour plus d’informations lire l’article dans LaPresse