Plus d’emojis que de mots de français dans le discours du ministre de l’Économie

« En vertu de la loi et du simple bon sens, le français constitue la langue de l’État du Québec et doit être visible et audible dans le cadre des représentations de nos dirigeants à l’étranger, comme au Canada », a fait valoir Maxime Laporte, Président général de la Société Saint-Jean-Baptiste.