Aujourd’hui, vendredi 27 septembre, nos bureaux seront fermés. Fort de la solidarité de la direction, du Président général et des membres du conseil, le syndicat des employé.e.s de la SSJB (affilié FTQ) a déclenché une grève symbolique d’un jour !

Nous souhaitons donc une excellente manifestation à tous ceux et celles qui se mobilisent en cette journée historique ! Nous encourageons tout le monde à y prendre part !

La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal réitère son appui sans réserve à la lutte contre les changements climatiques. Elle souligne toutefois qu’on ne saurait évacuer les dimensions proprement politiques de ce combat tel qu’il se vit dans le contexte québécois. Le principal ennemi à abattre, ici, n’est autre que le néocolonialisme pétrolier de l’État canadien.

Pétrocratique, ce régime l’est jusqu’à la moelle. En 2019, tous les partis fédéralistes à Ottawa se rangent, à différents niveaux, du côté des porteurs de projets écocidaires qui sévissent à Bay Street et à Calgary. L’hypocrisie est totale.

L’avenir du Canada, cancre des cancres en matière environnemental, n’est pas vert ; il est noir, à l’image de ses sables bitumineux. Cessons donc d’être les ridicules complices provinciaux de cette aberration. Le meilleur service à rendre à la planète serait assurément de démanteler cette soi-disant fédération. Pour la suite du monde, puissions-nous fonder ensemble, ici, au Québec, un pays ; indépendant des hydrocarbures, indépendant du Canada ; et à l’avant-garde du nécessaire combat qui incombe à l’humanité.

Dans le respect des revendications des Premières nations, faisons du Québec, la première éco-république au monde !

À bas la pétrocratie canadienne.

Vive le Québec libre et vert !

 

Signature Maxime Laporte

Me Maxime Laporte
Président général, Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal