Article de David Rémillard paru dans le site d’Impact Campus le 8 novembre 2011.

Mario Beaulieu, président du Mouvement Québec Français, trouve complètement aberrant les agissements du gouvernement, qui tente actuellement d’augmenter les frais de scolarité. « Qu’on commence par financer équitablement les universités francophones avant de vouloir hausser les frais de scolarité », a-t-il déclaré lundi.

Il estime notamment que la perte linguistique est directement liée à ce débalancement du financement universitaire. M. Beaulieu ajoute que les places dans les universités anglophones au Québec ne sont pas limitées au Québec, alors que les places francophones au Canada le sont. En conséquence, les francophones n’ont d’autre choix que de se rabattre sur des études en anglais. « Il y a donc une perte linguistique », a-t-il expliqué.

Lire l’article dans le site d’Impact Campus


   Articles pertinents :