par Jacques Binette, membre de la section Louis-Riel

 

La Société-Saint-Jean-Baptiste de Montréal permet plusieurs façons de participer à ses activités dont la plus formelle est probablement l’assemblée générale de section. Plusieurs se diront « kessessa » donne?   À cela, plusieurs réponses, dont la première: les absents ont toujours tort. Plus sérieusement, l’assemblée générale est l’occasion de rencontrer les officiers de section ainsi que le président de la Société, Maxime Laporte.  Les projets de section y sont présentés, ainsi que les rapports financiers.  Bref, une belle occasion de participer et aussi d’élire les délégués à la grande assemblée générale annuelle de la Société qui se tient début mars à chaque année. À noter que la présence d’observateurs et d’observatrices  est aussi permise. Voici un compte-rendu pour vous donner le goût de participer.

C’est dimanche 3 février que s’est tenue l’assemblée générale de la section Louis-Riel, qui recouvre les territoires de l’est de l’ile de Montréal.  Nous avons connu cette année la meilleure participation depuis plusieurs années pour entendre Daniel Dubé, président de section réélu, présider cette rencontre.

 

Assemblée générale 2019 de la section Louis-Riel.  À l’avant, Maxime Laporte, Daniel Dubé, président, et Hélène Lévesque, secrétaire de la section.

 

Ont été adoptées  des projets de section visant à appuyer des fêtes de quartier dans Anjou, Rivière-des-Prairies et Pointe-aux-Trembles et à épauler des projets culturels comme le film AUX ÂMES PATRIOTES  du jeune cinéaste Mathieu Trottier-Kavanagh. Le député de La Pointe-de-l’île, Mario Beaulieu, est aussi venu saluer l’assistance et faire part de l’importance de défendre le français.  Une belle surprise a été réservée par Madame France Langlais: la présentation d’une lettre manuscrite de Louis-Riel, datant de 1874 et envoyée à la SSJBM. Fascinant de voir la signature de celui qui a donné son nom à notre section. Avec du café, des petits biscuits et d’autres informations sur ce qui se passe dans l’est de Montréal, la rencontre a été fort agréable.

Tout à fait émouvant de jeter un coup d’oeil sur cette lettre écrite par Louis Riel et retrouvée dans les archives de la SSJBM par France Langlais, secrétaire générale.