Vincent Geloso, professeur d’économie au King’s University College: « [Il] y a là une occasion de casser un mythe quant aux séparations politiques. Chaque fois que l’idée de la séparation politique d’une province est lancée, le spectre d’un divorce coûteux est mis de l’avant.

Il s’agit d’un argument récurrent lancé à ceux qui considèrent une séparation politique. […]

Cependant, cet argument est l’un des plus faibles de l’arsenal rhétorique des fédéralistes. »

 

À lire absolument  dans LA PRESSE :