Texte de Normand Breault paru dans le journal Le Devoir du 15 septembre 2011.

« Cette question linguistique, très peu prise en considération par le gouvernement Charest, demeure surtout et toujours la préoccupation de mouvements tels le MNQ et la SSJB, préoccupation et organismes souvent dépréciés et snobés tant à gauche qu’à droite.

À gauche, on fait souvent preuve d’une ouverture naïve et d’un respect complaisant, minimisant le facteur linguistique au profit de la seule répartition des richesses et de la seule défense des droits (et pourtant, Dieu sait que c’est important!). Quant aux lobbys de droite (les IEM de ce monde), ne pensant qu’en terme de dollars, ils donnent libre cours à leur obsession de l’enrichissement à tout prix, à leur quête de profits toujours plus importants, peu importe la répartition de ces derniers, ainsi qu’à leur volonté obstinée de rendre le Québec plus économiquement compétitif. »

Lire l’article dans le site du Devoir


   Articles pertinents :