Lettre d’André Sénécald parue dans Le Devoir du 8 novembre 2011.

Chaque année, la ville de Québec est l’hôte d’une épreuve sportive extrême nommée Red Bull Crash Ice. Cette épreuve s’inscrit parmi d’autres événements spectaculaires organisés à travers le monde par la société de boissons énergisantes Red Bull et elle est diffusée à l’international, ce qui constitue une vitrine de choix pour Québec.

La traduction ou l’adaptation en français de la désignation des épreuves sportives extrêmes est un exercice difficile, mais pas impossible. Encore faut-il que les organisateurs manifestent une volonté en ce sens. D’habitude, dans ces cas, on évoque que la mondialisation est une réalité incontournable.

Lettre la lettre dans le site du Devoir


   Articles pertinents :