En une du Devoir ce matin…

 

Maxime Laporte : « Cette mascarade a assez duré, a dénoncé le président de la SSJB. On considère que cette obstruction, dont fait preuve Ottawa, témoigne d’une complaisance honteuse de la part des autorités canadiennes à l’égard de cet autoritarisme espagnol qui s’exprime plus que jamais ces derniers jours. »

« Le comportement du Canada, que ce soit dans le cas de M. Puigdemont et dans le cas du gouvernement du Québec, il y a un fil conducteur qui est le mépris [vis-à-vis du droit] qu’ont les peuples à disposer d’eux-mêmes », a-t-il ajouté en faisant allusion à l’argumentaire juridique d’Ottawa contre la loi 99 sur l’autodétermination du Québec.

 

Lire l’article du DEVOIR