Article paru dans le Journal de Montréal du dimanche 11 avril 2010.

La Société Saint-Jean-Baptiste et 25 organismes tiennent un grand rassemblement dimanche à Montréal pour faire pression sur le gouvernement Charest afin qu’il réagisse au jugement de la Cour suprême invalidant la loi 104.

La loi 104 avait été adoptée en 2002 par le gouvernement du Québec. Elle apportait des modifications à la loi 101 afin, entre autres, de mettre fin au phénomène des écoles «passerelles»., soit d’empêcher qu’un passage d’un an dans une école privée non subventionnée de langue anglaise un droit à l’enseignement en anglais dans une école publique ou privée subventionnée.

En octobre dernier, la Cour suprême du Canada a déclaré cette loi inconstitutionnelle.

Les organisateurs de la manifestation veulent donc que Québec réagisse au jugement de la Cour suprême.

«Cela constitue la seule façon d’éviter de rouvrir la brèche permettant à des gens fortunés de contourner la Charte de la langue française en passant par ces écoles passerelles», ont-ils précisé dans un communiqué de presse.

Le rassemblement aura lieu au Monument national, boulevard Saint-Laurent, à 13 h.

En plus des organismes présents, plusieurs personnalités, dont des comédiens, des militants, des syndicalistes et des politiciens, participeront à l’événement.

Lire l’article dans le site Internet du Journal de Montréal


   Articles pertinents :