La SSJB et l’Assemblée nationale exigent que le Canada cesse de remettre en cause le statut juridique et les droits inaliénables du peuple québécois à disposer de lui-même, et qu’il se désiste du procès mené en Cour d’appel à l’encontre de certaines dispositions de cette loi fondamentale.

 

C’est une grande semaine que nous venons de vivre. Le jour même où ont débuté les audiences en Cour d’appel de la contestation de la loi 99, les élus de l’Assemblée nationale ont fait front commun par la voie d’une motion unanime pour demander à Ottawa de cesser cette attaque odieuse contre nos droits fondamentaux.

À Ottawa, également le même jour, le Bloc Québécois a ajouté sa voix par le biais d’une déclaration à la Chambre des communes pour reprocher au gouvernement canadien « cet acharnement contre la liberté des choix des Québécoises et des Québécois ».

Nous vivons actuellement un moment historique, où l’intégrité du Québec comme nation est compromise. Heureusement, nous pouvons compter sur la prestance et le talent de Maxime Laporte, qui agit comme procureur dans ce dossier si important, pour nous défendre.

Cette affaire, elle est cruciale pour notre nation, et vous pouvez compter sur nous pour lutter jusqu’au bout!