7

Remise virtuelle du prix Hélène Pedneault le 24 novembre 2020.

 

Lorraine Guay
est la récipiendaire du Prix Hélène-Pedneault 2020

La présidente générale de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Marie-Anne Alepin, et la présidente du comité de sélection, Madame France Langlais, ont le plaisir de dévoiler le nom de la récipiendaire du Prix Hélène Pedneault 2020:  Madame Lorraine Guay.

Lorraine Guay est une militante du milieu communautaire, travaillant sans relâche à construire – avec d’autres et dans l’ombre – un autre monde possible. Féministe convaincue, Lorraine Guay représente bien les caractéristiques qui animaient Hélène Pedneault.

La remise du prix a eu lieu par visioconférence le mardi 24 novembre 2020 à 19 heures.

 

Le Prix Hélène-Pedneault

Lancé à l’occasion du 180e anniversaire de la SSJB et coïncidant avec le 75e anniversaire du droit de vote des femmes, le Prix Hélène-Pedneault a été créé en 2015 pour honorer une Québécoise s’étant distinguée en raison de sa contribution à l’avancement de la cause des femmes et à l’affirmation de la société québécoise par son engagement dans la lutte pour l’amélioration de la situation des femmes, et ce, dans une perspective de justice sociale et de respect de l’environnement.  Domaine ou champ d’action : culture et communications, éducation, santé, sciences (pures ou humaines), droit, travail ou autre.

 


Courte biographie de Lorraine Guay

  • Années 1970 : coordination du Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec (RRASMQ).
  • 1973 : participation active aux mouvements de solidarité internationale avec le Chili.
  • 1981 : participation active aux mouvements de solidarité internationale avec le Nicaragua.
  • 1983 : participation active aux mouvements de solidarité internationale avec le Salvador.
  • De 1990 à 2000 : lutte pour la reconnaissance de l’autonomie et du financement des groupes communautaires autonomes.
  • 1994 : collaboration à la rédaction de l’Avis du Comité de la santé mentale du Québec sur les liens entre la pauvreté et santé mentale.
  • 1995 : participante à la Marche du Pain et des Roses et membre du comité ministériel sur l’économie sociale suite à cette marche.
  • 1997 : devient Porteuse d’eau avec Eau Secours!
  • 2000 : membre du comité de stratégie de la Marche mondiale des femmes et du comité Femmes et mondialisation de la Fédération des femmes du Québec (FFQ).
  • 2001 : représentante de la FFQ au premier Forum social mondial à Porto Alegre.
  • 2002 : membre du Mouvement pour une Démocratie nouvelle (MDN) et du Collectif Féminisme et Démocratie pour exiger une réforme du système électoral.
  • 2004 : collaboration sur la qualité des services de santé mentale dans la communauté.
  • 2004 : co-animatrice du Réseau de vigilance pour stopper les projets de réingénierie du gouvernement Charest.
  • 2006 : porte-parole de D’abord Solidaires, collectif citoyen impliqué dans les questions de démocratie surtout au plan municipal.
  • 2007 : implication dans la rédaction d’un appel contre la privatisation des services de santé et la mobilisation citoyenne santé sans profit.
  • Membre du Conseil d’administration des OUI-Québec (volet Autochtones et Indépendance) et membre du Regroupement des citoyennes pour l’indépendance (RéCI).
  • 2019 : publication du livre « Qui sommes-nous pour être découragées ? » aux Éditions Écosociété.

 

(Sources : Journées québécoises de la solidarité internationale et différents sites Internet).

 

Plus d’information :

   Vidéo de la remise de prix  (7 minutes )

   Vidéo de la séance complète ZOOM  ( 1 heure )

▶   Lorraine Guay, militante émérite   (13 vidéos)  ferrisson.com

▶   Le prix Hélène Pednault de la SSJB