Mélanie Coheu, 24 HEURES, le 3 juillet 2011

Présent dans la foule, le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Mario Beaulieu, a pris la parole aux côtés du coordonnateur de Cap sur l’indépendance (qui regroupe une vingtaine d’associations nationalistes québécoises), Gilbert Paquette.

« On dénonce l’hypocrisie du gouvernement canadien qui tente de donner une image d’harmonie avec la francophonie alors qu’il ne reste que 4,5 pour cent de francophones au Canada, hors Québec, et que la moitié d’entre eux ne parlent plus le Français à la maison », a avancé le premier.

Pendant que William et Kate s’activaient dans les cuisines de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) entourés de 25 chefs, une centaine de manifestants anti-monarchie ayant pris d’assaut la rue avaient dans la bouche un goût plutôt amer.

Des huées et des bruits de casseroles tambourinées par des manifestants mécontents se sont mêlés aux acclamations des curieux venus saluer l’arrivée du couple adulé à l’institut gastronomique bien connue.

« La monarchie, personne n’a voté ça », annonçait une immense banderole brandie par deux jeunes du Mouvement pacifiste pour l’indépendance du Québec (MPIQ), au milieu de drapeaux patriotiques.

Voir dans le site du 24 H


   Articles pertinents :