Article de Claire Arsenault paru dans rfi le 3 juillet 2011.

La réserve montréalaise à laquelle ont eu droit Kate et William, après l’accueil délirant d’Ottawa où 300 000 personnes s’étaient massées pour leur souhaiter la bienvenue, leur a permis de mesurer in vivo la réalité des tiraillements canadiens. Sans oublier la vieille rancune québécoise à l’égard de la couronne britannique. C’est ce qu’a rappelé un des participants à la manifestation de samedi, Mario Beaulieu, de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal qui dénonçait « l’épuration linguistique antifrancophone au Canada » à laquelle la monarchie britannique ne serait pas étrangère. Et ce ne sont pas les quelques mots de français laborieusement semés ici et là, à Montréal, par Kate et William qui le feront changer d’avis. Petit rappel historique : les Britanniques ont conquis le Canada en 1763 à l’issue de la guerre de Sept Ans avec la France. La reine Elizabeth II est chef d’Etat du Canada.

Lire l’article dans le site de rfi


   Articles pertinents :