Il y a dix ans, aujourd’hui même, Pierre Falardeau nous quittait. À 62 ans, le cancer l’avait emporté loin des siens. Grand cinéaste, brillant auteur et redoutable polémiste, il brassait toutes les cages. Derrière son personnage de «grande gueule» se cachaient un esprit fin, un courage d’irréductible et un très grand cœur.

 

 

Lire l’article complet dans le Journal de Montréal