« Maître chez nous », est un leitmotiv fallacieux.

Campés dans leur confort et souvent indifférents, les Québécois en général ont la fausse impression qu’en matière d’environnement — et cela s’applique à bien d’autres domaines —, le gouvernement du Québec dispose des pouvoirs pour assurer la protection de son territoire. C’est évidemment une illusion, comme le confirme le dernier jugement de la Cour suprême.

Les gouvernements libéraux et maintenant le gouvernement caquiste, avec ses prétentions autonomistes, ont cultivé ce leurre. Mais un jour ou l’autre, la réalité les rattrape.»

 

Article dans LE DEVOIR