Article de Charles Lecavalier paru dans le site QMI du 23 mai 2011.

«La foule est plus nombreuse que l’an dernier. Les Québécois sont fouettés par la défaite du Bloc», a affirmé Mario Beaulieu, président de la Société-Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal. Ce dernier soutient que la montée du niveau d’appui de la population à la SSJB est comparable à celle qui a suivi la défaite référendaire du camp du Oui en 1995.

Les membres du JPQ marquent le pas avec un discours très méfiant à l’égard des gouvernements. «Les patriotes se battaient aussi contre la culture de corruption des gouvernements. L’indépendance est trop importante pour la laisser aux partis politiques», a soutenu Paolo Zambito, porte-parole du JPQ.

Pour cette raison, la SSJB et le JPQ sont membres de la coalition Cap sur l’indépendance. Celle-ci veut établir une campagne permanente pour la souveraineté. Ils rappellent ainsi que celle-ci n’appartient pas au uniquement au Parti québécois.

Lire l’article dans le site de Canoë


   Articles pertinents :