«En désespoir de cause, les directions se tournent vers la solution à leur portée: angliciser l’offre de services dans l’espoir de séduire la « clientèle »», souligne l’auteur.

 

Article complet dans LE DEVOIR